-A +A

Un Resort Thermal de nouvelle génération

Composé d’un établissement thermal, d’un spa thermal, d’une résidence de tourisme 4 étoiles, d’un restaurant et d’une résidence services pour séniors autonomes (unique en France), le nouveau Resort thermal de Châtel-Guyon ouvrira ses portes, à l’horizon 2019.
Ce projet est porté par le Groupe France Thermes gestionnaire des Thermes de Châtel-Guyon depuis le 1er janvier 2017, fort d’une première expérience réussie à Bagnoles de l’Orne en Normandie (61). Le modèle nouveau de Resort Thermal créé pour la ville de Châtel-Guyon, intégrera les spécificités de la station. Un concept de médecine thermale unique en Europe sera notamment développé autour de la qualité digestive et du Microbiote intestinal. Les domaines de pleine santé seront également valorisés : alimentation, sommeil, activité physique, éducation à la santé…
 
Par rapport à l’établissement thermal actuel, le nouveau Resort permettra :
- d'accroître la capacité d’accueil des curistes médicalisés de 6 000 à 10 000 par an ;
- d'étendre la période d’ouverture de février à novembre soit 294 jours (contre 229 actuellement) ;
- de créer 80 emplois nouveaux en passant de 60 à 140 emplois équivalents temps plein d’ici 8 ans ;
- d'attirer de nouveaux curistes et clients, français ou étrangers, avec des profils différents, davantage axés sur la prévention santé et le bien-être.
 
Cet investissement s'inscrit dans le cadre de la plateforme France Développement Tourisme annoncée par la Caisse des Dépôts le 8 octobre 2015 et qui entend accompagner le développement du thermalisme.
L’investissement total, qui sera l’un des plus importants portés par un groupe privé dans le secteur du thermalisme français au cours des dernières années, se monte à 32.8 M€ dont 5 M€ (15 %) seront apportés conjointement par l’Etat, l’Europe, la Région, la Communauté de communes « Volvic Sources et Volcans » (VSV) et la Ville de Châtel-Guyon.
 
Partenaire de ce projet emblématique du renouveau du thermalisme en France aux côtés de France Thermes, la Caisse des Dépôts apportera 42 % des fonds propres nécessaires à l’opération immobilière. Ainsi, la Caisse des Dépôts sera co-investisseur minoritaire de la société commune France Thermes Immobilier SAS (FTI), chargée de construire et de porter l’immobilier de ce projet.
 
 

Pour aller plus loin: 

Nouvelle étape : le Permis de Construire accordé !

 
C’est une étape cruciale qui vient d’être franchie dans le cadre de la construction du Resort Thermal de Châtel-Guyon, avec la signature du permis de construire en Mairie, le 7 octobre dernier. Les travaux devraient débuter en fin d’année.
 
Après avoir obtenu un avis favorable de l’enquête publique en juillet et à la suite de plusieurs mois d’instruction de la part des services de l’Etat, Frédéric Bonnichon, maire de Châtel-Guyon, a délivré le Permis de Construire du futur complexe thermal, en présence des adjoints et du directeur général des services de la Ville de Châtel-Guyon.
 
Un chantier « rapide et exemplaire »
 
Les travaux débuteront fin 2017. « Nous mettrons tout en oeuvre pour que ce chantier soit exemplaire et rapide », indique Sylvain Serafini, Président de France Thermes. Un important travail de concertation et d’échange avec les riverains du projet est en cours, afin de leur permettre de donner leur avis sur les aménagements des abords du complexe thermal.
 
En 2018, débuteront les travaux d’acheminement de l’eau thermale au droit de la parcelle du Resort, sur la partie basse de l’Avenue du Général de Gaulle.
 
Un projet de ville en concertation
 
Conformément aux engagements de la commune, le club et l’école de tennis seront relogés dès le mois de novembre aux Pradelles, à Marsat, le temps de construire, au pôle sportif de la Vouée à Châtel-Guyon, un nouvel équipement dédié aux sports de raquettes.
 
En parallèle de ce projet, la Ville de Châtel-Guyon travaille sur différents projets d’urbanisme et d’aménagements urbains pour que la commune s’adapte à ce projet majeur et devienne une véritable « station thermale de pleine santé », que ce soit en termes de services, de transports, de stationnement, de circulation ou encore d’aménagements du Parc thermal.
 
Tous les habitants qui le souhaitent sont invités à participer à ces réflexions en partageant leurs idées dans le cadre de la réation de 80 emplois équivalents temps plein et l’allongement progressif de la période d’ouverture.